Conformité

Visa et MasterCard mettent en œuvre des améliorations techniques et commerciales qui risquent de modifier comment vous acceptez les paiements par carte de crédit. À titre de commerçant qui accepte les cartes Visa et MasterCard, vous devez suivre les procédures établies par ces entreprises. Ces améliorations pourraient vous mener à revoir vos processus de transaction et à les modifier au besoin d'ici la date de mise en œuvre. Vous trouverez ci-dessous la liste des communiqués courants portant sur la conformité :

Avis de conformité

  • Visa présente un nouveau mandat d’autorisation de retour sur achat qui touche tous les commerçants qui traitent les retours des clients. Présentement, Moneris autorise les retours des commerçants au nom de Visa et de l’émetteur de carte. À compter du 28 août 2018, Moneris enverra les autorisations de retour à Visa et à l’émetteur de carte pour ce type de transaction.

    Aucune action n’est requise de votre part afin que ces changements entrent en vigueur.

    Les nouveaux messages d’autorisation de retour permettront aux émetteurs de mettre à jour en temps réel les relevés bancaires des titulaires de carte en ligne. Cette nouvelle circulation de l’information sur les retours vise à favoriser la confiance du titulaire de carte envers le système de paiement, car les renseignements concernant leurs retours d’achat seront mieux alignés avec leurs achats.

    Pour les commerçants, une validation de compte en temps réel par l’émetteur comporte de nombreux avantages :

    • L’amélioration de l’expérience et de la satisfaction du client;
    • La baisse de demandes de renseignements au service à la clientèle en raison d’un manque de renseignements en temps réel concernant les retours;
    • La minimisation de débits compensatoires liés au délai de l’affichage des transactions de retour.

    Dans le cadre de ce changement, les commerçants peuvent recevoir des messages d’autorisation de retour refusée. La probabilité de recevoir ce type de message est minime. Si un retour est refusé, les commerçants peuvent choisir d’offrir le crédit de remboursement à un autre compte Visa ou sous une autre forme comme de l’argent comptant, des crédits en magasin ou une carte prépayée. Ainsi, les commerçants doivent s’assurer de conserver la preuve du refus de retour en cas de litige.

  • UnionPay International (« UnionPay ») met en place une nouvelle série de numéros d’identification bancaire (NIB) commençant par « 81 » (p. ex., 810000-817199) qui entrera en vigueur le 31 décembre 2018. De plus, à compter de cette date, tous les numéros d’identification bancaire seront composés de huit chiffres (« NIB à huit chiffres »). Afin d’éviter les interruptions de vos activités, vous devrez effectuer les mises à jour suivantes à votre système.

    Si vous utilisez une solution de paiement autonome de MonerisMD, vous devez :

    • Activer la série de NIB commençant par 81 de UnionPay sur votre appareil de PDV en réinitialisant votre terminal. Si vous ne le faites pas avant le 31 décembre 2018, votre terminal vous invitera à le faire.

    Si vous utilisez une solution de paiement intégrée ou en ligne de MonerisMD, vous devez :

    • Communiquer avec votre partenaire d’intégration, votre développeur Web ou un membre de votre service des TI interne afin de mettre votre application de paiement à l’essai et confirmer la certification du PDV avant le 31 décembre 2018.
    • Moneris a rendu accessible l’environnement de production afin d’effectuer des tests sur les PDV pour la gamme complète de la série de NIB commençant par 81 et les NIB à huit chiffres de UnionPay.

    Selon les politiques d’acceptation des cartes UnionPay :

    • Tous les terminaux de point de vente doivent respecter les normes de la série de NIB commençant par 81 de UnionPay.
    • Les environnements de PDV pour carte présente et carte absente (y compris les sites de commerce électronique figés dans le code) doivent reconnaître et traiter les NIB commençant par 81, de la même façon qu’ils traitent les transactions effectuées avec un numéro de compte primaire (PAN) faisant partie de la série de NIB commençant par 62 aujourd’hui.
    • Les systèmes dorsaux de production de rapports doivent reconnaître un NIB à huit chiffres chaque fois qu’un NIB à six chiffres est utilisé et rapporté par les marques de carte d’aujourd’hui.

    UnionPay surveillera les taux d’acceptation des NIB, et elle pourrait imposer des frais d’évaluation de non-conformité aux entreprises ne prenant pas en charge les cartes dont le NIB commence par 81 et les cartes à huit chiffres avant le 31 décembre 2018.

    Pour les entreprises utilisant une solution de paiement autonome, veuillez communiquer avec le centre de soutien de Moneris en composant le 1 866 319-7450 si vous avez des questions. Si vous utilisez une solution de paiement intégrée, veuillez communiquer avec votre partenaire d’intégration de PDV afin de réinitialiser vos applications de traitement des transactions.


  • Avril et octobre 2018 (MISE À JOUR en mars 2019)

    Le 12 avril 2018, VisaMD et MastercardMD ont apporté des changements à leurs politiques afin d’améliorer la sécurité des données des cartes ainsi que de réduire davantage le nombre de transactions frauduleuses et de débits compensatoires au Canada. Ces changements auront une incidence sur la façon dont les commerçants peuvent accepter les transactions nationales et internationales avec carte présente ainsi qu’avec carte absente.

    Transaction de rechange (Visa et Mastercard)

    Visa et Mastercard adoptent une politique de « refus des transactions de rechange » pour les transactions avec carte présente. Les commerçants doivent demander un mode de paiement différent si la transaction par carte à puce et à NIP du client échoue puisque glisser la bande magnétique ne peut pas être utilisé comme solution de « rechange ». Ces changements sont entrés en vigueur le 12 avril 2018 pour les transactions nationales utilisant les deux marques de carte, et le 12 octobre 2018 pour les transactions internationales utilisant Mastercard.

    Code de vérification de carte 2 (CVC2) (Visa seulement)

    Visa a mis en place une nouvelle exigence le 14 octobre 2018 qui demandait aux commerçants qui prennent des commandes téléphoniques et électroniques de saisir le CVC2 au moment du paiement et d’inclure celui-ci dans la demande d’autorisation. Cette exigence ne s’applique pas à ce qui suit (mise à jour en mars 2019) :

    • les transactions qui utilisent des identifiants stockés
    • les transactions traitées au moyen d’un jeton de paiement
    • les transactions liées à une commande effectuée en remplissant un formulaire papier
    • les transactions de paiement périodique ou les versements (à partir de la deuxième transaction)
    • les transactions traitées au moyen d’un portefeuille électronique comme Visa Checkout
    • les transactions provenant d’un canal de vente indirecte
    • les transactions à montant révisé
    • les transactions annulées en raison d’une absence
    • les transactions liées aux commandes postales ou téléphoniques où le CVC2 est saisi manuellement ou fourni sous forme écrite
    • les transactions de transport en commun
    • les demandes d’approvisionnement en jetons de paiement
    • les transactions qui demandent une autorisation différentielle
    • les transactions qui ont été refusées et soumises de nouveau pour une autorisation, comme indiqué dans les règlements de Visa (no 0006007)

    Les commerçants qui utilisent Passerelle Moneris doivent apporter des changements à leur environnement afin d’activer la saisie des renseignements du CVC2 au moment du paiement. Les services touchés comprennent les suivants :

    • l’API de Moneris
    • les envois en lot
    • la page de paiement hébergée
    • le service de chambre forte hébergée
    • les terminaux virtuels
    • le centre de ressources pour commerçants
    • transformation en jetons hébergée

    Moneris a activé le numéro de vérification de carte (NVC) et le service de vérification d’adresse (SVA) pour l’ensemble des commerçants qui utilisent Passerelle Moneris à compter du 15 mai 2018, sans frais additionnels.

    Pour obtenir de plus amples renseignements sur les changements, veuillez consulter la page www.moneris.com/VisaCVDfr.

  • À compter du 13 avril 2018, Visa mettra en œuvre l’initiative Visa Claims Resolution (VCR) afin de réduire le nombre de débits compensatoires et d’améliorer l’efficacité globale du processus de résolution de différends. Vous trouverez ci-dessous de plus amples renseignements au sujet des changements associés à l’initiative VCR.


    Réduction des délais de résolution de différends
    Il peut s’écouler de 46 à 100 jours avant qu’un débit compensatoire ne soit résolu, en fonction de sa complexité. Visa simplifie son processus de résolution des débits compensatoires en éliminant les communications et les échanges d’information supplémentaires entre les parties. Réduire les ressources et le temps requis pour résoudre les litiges sera profitable pour les commerçants, les émetteurs de carte et les titulaires de carte.


    Modifications des codes de raison des débits compensatoires
    La liste actuelle des 22 codes de raison des débits compensatoires sera remplacée par de nouvelles valeurs qui seront classées en quatre catégories : autorisation, fraude, erreurs de traitement et litiges des consommateurs. Pour obtenir une liste exhaustive des nouveaux codes de raison des débits compensatoires de Visa ainsi que la catégorie dont ils font partie, visitez la page des débits compensatoires de Moneris.