Les dépenses des ménages en légère baisse au dernier trimestre de 2023

Les dépenses des ménages en légère baisse au dernier trimestre de 2023

09 février 2024 Calcul du temps...

Dans le cadre de notre récent partenariat avec le Conference Board du Canada, nous sommes ravis de présenter la rétroaction fiable suivante de son Index of Consumer Spending (ICS) (index de dépenses de consommation) qui est alimenté par les services de données de Moneris. La combinaison de nos données de pointe sur les dépenses de consommation qui proviennent des activités aux points de vente et de l’expertise du Conference Board du Canada fournit une perspective canadienne sur les tendances économiques.

  • Les dépenses de consommation ont fluctué au cours du dernier trimestre 2023, mais ont finalement été plus faibles qu’au cours des mois d’été. L’indice des dépenses de consommation (IDC) est tombé à 111,2 points en octobre, s’est redressé à 117,2 points en novembre et s’est replié à 114,3 points en décembre
  • Sur une base annuelle, l’IDC était en moyenne de 4 % plus élevé au quatrième trimestre de l’année dernière qu’en 2022.
  • L’inflation a poursuivi une tendance baissière, mais demeure obstinément supérieure à la fourchette cible de la Banque du Canada. Le taux d’inflation national est passé à 3,4 % en décembre et les ménages du pays sont toujours aux prises avec des coûts de nourriture et de logement plus élevés. Le prix des loyers et le coût des taux d’intérêt hypothécaires, en particulier, continuent de gruger une grande partie du budget des ménages.
  • La dernière enquête sur la population active a montré que la croissance de l’emploi a été modeste en décembre. Au total, l’économie canadienne a créé environ 42 500 emplois au quatrième trimestre 2023, soit moins de la moitié des gains enregistrés au troisième trimestre.

graph_iconObtenez des perspectives pragmatiques avec des données en temps réel sur les dépenses de consommation et la localisation de la population canadienne. En savoir plus.

Principales constatations

La lutte pour maîtriser l’inflation est loin d’être terminée.

Le taux d’inflation national a diminué depuis l’été 2022, mais le dernier droit visant l’atteinte d’une inflation de 2 % s’avère difficile à entamer. Au mois de décembre, on a enregistré une hausse de l’inflation, alimentée par une augmentation du prix de l’essence par rapport à l’année précédente, quoique les hausses des prix des aliments et du logement aient également été élevées. Complication supplémentaire, la croissance des salaires est restée forte, suscitant des préoccupations quant à une spirale salaires-prix. Une inflation obstinément élevée signifie que les Canadiens seront assujettis à des taux plus élevés pendant encore quelque temps. À notre avis, les taux d’intérêt commenceront à baisser en juin de cette année.

Les taux d’intérêt plus élevés continueront d’influer sur l’économie canadienne.

La consommation réelle des ménages est essentiellement restée stationnaire depuis le premier trimestre de 2023. Les dépenses globales auraient diminué davantage s’il n’y avait pas eu une hausse de la population. Par ailleurs, les dépenses réelles par habitant diminuent et cette tendance devrait se poursuivre pendant la majeure partie de l’année 2024. Le poids du coût des taux d’intérêt hypothécaires plus élevés et de l’accroissement des prix des aliments continue de peser sur les finances des ménages. En fait, environ un tiers seulement des détenteurs de prêts hypothécaires au Canada ont renouvelé leurs prêts à des taux supérieurs. Les ménages qui n’ont pas renouvelé leurs prêts hypothécaires devraient faire preuve de prudence dans leurs dépenses pour anticiper l’augmentation future de leurs frais hypothécaires. Même ceux qui ne détiennent pas de prêts hypothécaires ne sont pas à l’abri des pressions financières, car les loyers ont considérablement augmenté d’une année à l’autre. Dans l’ensemble, l’effet des taux d’intérêt plus élevés a contribué à une décélération de l’activité économique. Malgré ces défis, nous prévoyons toujours un atterrissage en douceur.

À propos du Conference Board du Canada :

Le Conference Board du Canada est l’organisation principale de recherches indépendantes au pays. Notre mission est d’autonomiser et d’inspirer les responsables afin de bâtir un meilleur avenir pour tous les Canadiens et toutes les Canadiennes grâce à la fiabilité de nos recherches ainsi qu’à l’établissement de liens inégalés. Index of Consumer Spending (index de dépenses de consommation) | Conference Board du Canada

Personne-ressource pour les médias :

Le Conference Board du Canada

[email protected] / 613 526-3090 poste : 224

[email protected] / 416 734-1442 

 

Walter Bolduc
Économiste
[email protected]

Catégories de l'article:

insights and trends data services

Share

Articles recommandés

RCC- Faits saillants de la période de septembre à novembre 2023

Alors que les détaillants se tournent vers 2024, la plupart d’entre eux ont enregistré des ventes stables ou en hausse d’une année à l’autre, favorisées par les dépenses estimées à 30 G$ des 1,5 million de Néo-Canadiens qui s’installent dans l’ensemble du pays