Changement des priorités en matière de dépense de la population canadienne en 2023

Changement des priorités en matière de dépense de la population canadienne en 2023

12 octobre 2023 Calcul du temps...

Mise en contexte

Données sur les dépenses

Les renseignements sont basés sur une comparaison de la même période l’année précédente. Les mois comparés dans le cadre de cette analyse sont juillet 2023 et juillet 2022. Les rapports de Moneris mesurant les dépenses à travers le Canada dans diverses catégories proviennent de l’analyse des données de transactions par cartes de crédit et de débit. Les renseignements fournis sont basés sur des données de transactions agrégées et anonymes qui sont traitées par Moneris dans chaque catégorie.

Méthodologie du sondage

En partenariat avec Moneris, le groupe Angus Reid a effectué un sondage en ligne auprès d’un échantillon représentatif de n=1 509 adultes au Canada. Les personnes qui ont répondu au sondage sont des membres du forum Angus Reid. Le sondage a été effectué en anglais et en français. À des fins de comparaison uniquement, un échantillon aléatoire de cette grandeur aurait une marge d’erreur de plus ou moins 2,5 %, 19 fois sur 20.

Introduction

Les voyages et les événements en personne ont repris depuis un certain temps, et le processus de retour au bureau est bien entamé pour beaucoup de personnes. Bien que les périodes de confinement et les restrictions sanitaires ne soient plus d’actualité, certaines préoccupations économiques apparues au cours de la pandémie demeurent.

La population canadienne fait davantage attention aux coûts en raison de l’inflation élevée et de l’augmentation du coût de la vie. Afin de cerner et de décrire les tendances qui sont apparues dans ce contexte, le rapport Changement des priorités en matière de dépense de la population canadienne est de retour.

Grâce à une recherche effectuée par Moneris et le groupe Angus Reid, les résultats présentés dans ce rapport permettent de prendre le pouls de la consommation de la population canadienne et de décrire ses comportements en matière de dépenses. Ce rapport porte sur trois points principaux.

  • L’opinion des consommateurs et des consommatrices : Quelle est l’opinion de la population canadienne quant au changement dans ses dépenses?
  • Les dépenses de consommation : Quelle est la différence entre les dépenses des consommateurs canadiens et consommatrices canadiennes et leur opinion?
  • La question à 1 000 $ : Comment la population canadienne modifierait-elle ses dépenses avec plus d’argent? Et avec moins d’argent?

L’opinion des consommateurs et des consommatrices

Dans quelle mesure êtes-vous d’accord avec l’énoncé suivant :

Énoncé

2023

2022

Je ressens du stress quant à mon avenir financier.

62%

59%

J’ai plus tendance à essayer de trouver des offres ou des soldes qu’auparavant.

79%

74%

J’ai moins tendance à avoir de l’argent comptant sur moi qu’avant la pandémie.

57%

51%

 

Préoccupation croissante

L’année dernière a été marquée par la reprise des activités à la suite de la pandémie et par des problèmes économiques tels que la perturbation de la chaîne d’approvisionnement et l’augmentation de l’inflation.

Des inquiétudes se reflétaient dans la réponse de la population canadienne en 2022. Un an plus tard, avec l’augmentation du coût de la vie et des gens plus soucieux des coûts, une plus grande partie de la population ressent du stress quant à son avenir financier.  

Par conséquent, près de huit personnes sur dix au Canada cherchent des moyens de maximiser leur argent. De plus, pour ce qui est de l’utilisation de ces dollars, moins de personnes transportent de l’argent comptant par rapport à la période précédant la pandémie.

Diriez-vous que vous faites MOINS d’activités et d’achats qu’auparavant?

Catégorie de dépenses

2023

2022

Vêtements achetés

46%

49%

Articles pour meubler ou moderniser votre maison

38%

36%

Nombre de produits alimentaires achetés à l’épicerie

27%

22%

Nombre d’articles alimentaires ou de boissons achetés au restaurant (y compris la nourriture à emporter)

38%

34%

Nombre de sorties au restaurant (incluant les repas pour emporter, la restauration rapide et les bars)

52%

53%

Nombre de sorties liées aux activités de loisirs (cinémas, parcs d’attractions, terrains de golf, etc.)

60%

67%

Nombre de visites à la station-service

32%

39%

 

Comparaison entre la réduction et l’élimination des dépenses

La majorité de la population canadienne a indiqué dans ses réponses au sondage qu’elle ferait moins d’activités ou d’achats qu’auparavant. Si l’on compare les réponses à la même question l’année dernière, quelques tendances se démarquent.

Davantage de personnes ont indiqué qu’elles achetaient moins d’articles à l’épicerie (27 % comparativement à 22 %) et moins d’articles au restaurant (38 % comparativement à 34 %), alors que le nombre de sorties au restaurant est demeuré inchangé.

Le divertissement demeure une priorité, toutefois, avec la reprise des événements en personne, nous constatons une baisse d’une année à l’autre (60 % comparativement à 67 %). En plus de la hausse du nombre d’événements en personne et de raisons de sortir de chez soi, de plus en plus d’entreprises imposent des journées de travail au bureau, ce qui peut également contribuer à diminuer le nombre de personnes qui réduisent leur consommation d’essence (de 39 % à 32 %).

Diriez-vous que vous faites PLUS d’activités et d’achats qu’auparavant?

Catégorie de dépenses

2023

2022

Vêtements achetés

11%

9%

Articles pour meubler ou moderniser votre maison

16%

16%

Nombre de produits alimentaires achetés à l’épicerie

18%

19%

Nombre d’articles alimentaires ou de boissons achetés au restaurant (y compris les repas à emporter)

13%

13%

Nombre de sorties au restaurant (incluant les repas pour emporter, la restauration rapide et les bars)

18%

15%

Nombre de sorties liées aux activités de loisirs (cinémas, parcs d’attractions, terrains de golf, etc.)

10%

7%

Nombre de visites à la station-service

13%

11%

 

Comparaison entre la réduction et l’élimination des dépenses (suite)

Bien que la majorité de la population canadienne dise qu’elle est préoccupée par son avenir financier et qu’elle fait moins d’achats, une partie d’elle dépense davantage.

D’une année à l’autre, le nombre de Canadiens et Canadiennes qui déclarent avoir augmenté leur nombre de sorties au restaurant et de sorties de divertissement a augmenté de 3 %. Malgré la situation économique, le désir de se divertir au moyen des activités et des événements est bien présent. Plutôt que de renoncer à ces activités, la population canadienne a montré dans ses réponses au sondage qu’elle réduisait la fréquence à laquelle elle les pratiquait.

 Dépenses de consommation

Volume des dépenses : Comparaison entre juillet 2023 et juillet 2022

Type d’entreprise

Exemples

Variation du volume en pourcentage

VÊTEMENTS

Boutiques de vêtements

-3%

DIVERTISSEMENT

Parcs d’attractions, cinémas, terrains de golf, etc.

-4%

ESSENCE ET DÉPANNEURS

Distributeurs de carburant automatisés et stations-service

-10%

ÉPICERIE

Supermarchés, boulangeries, magasins de bonbons, etc.

3%

ARTICLES DE MAISON

Quincaillerie, meubles, bois d’œuvre, maçonnerie, etc.

-2%

RESTAURATION

Bars, restaurants à service complet et restaurants à service rapide

3%

MAGASINS SPÉCIALISÉS

Antiquités, vélos, bijoux, articles de sport, etc.

2%

TOTAL

Catégories non énumérées

1%

 

Dépenses conservatrices et croissance modeste

La conscience des coûts qui prévaut chez les consommateurs et consommatrices se reflète dans les données sur les dépenses d’une année à l’autre, avec une modeste augmentation globale du volume des dépenses de 1 %.

En commençant par le secteur du divertissement, les dépenses sont en baisse de 4 % d’une année à l’autre, ce qui correspond à la majorité des réponses au sondage indiquant qu’il s’agit d’un secteur où la population canadienne effectue moins d’achats. Bien que l’opinion soit en train d’évoluer dans la bonne direction pour le secteur du divertissement, il faudra peut-être plus de temps avant que cette croissance ne se reflète dans les données sur les dépenses.

Malgré les facteurs aggravants que sont la réduction des achats et la fréquence des visites, le volume des dépenses en épicerie et en restauration a connu une légère augmentation de 3 %.

Si le magasinage en tenant compte des coûts joue un rôle, d’autres facteurs y contribuent également. Par exemple, la diminution du volume des dépenses pour le secteur de l’essence et des dépanneurs est probablement liée à la baisse du prix de l’essence par rapport à leur pic de 2022 plutôt qu’à un changement de comportement en matière de dépenses.

Montant moyen des transactions : Comparaison entre juillet 2023 et juillet 2022

Type d’entreprise

Exemples

Variation du MMT en pourcentage

VÊTEMENTS

Boutiques de vêtements

4%

DIVERTISSEMENT

Parcs d’attractions, cinémas, terrains de golf, etc.

-4%

ESSENCE ET DÉPANNEURS

Distributeurs de carburant automatisés et stations-service

-10%

ÉPICERIE

Supermarchés, boulangeries, magasins de bonbons, etc.

-2%

ARTICLES DE MAISON

Quincaillerie, meubles, bois d’œuvre, maçonnerie, etc.

-5%

RESTAURATION

Bars, restaurants à service complet et restaurants à service rapide

1%

MAGASINS SPÉCIALISÉS

Antiquités, vélos, bijoux, articles de sport, etc.

-2%

TOTAL

Catégories non énumérées

-3%

 

Hausse de l’inflation et baisse du montant moyen des transactions

Toutes catégories confondues, le montant moyen des transactions (MMT) a diminué de 3 %. Malgré la hausse de l’inflation, la population canadienne se montre de plus en plus stressée par son avenir financier et la recherche de soldes peut contribuer à la baisse du montant moyen des transactions.

D’autres facteurs que le stress lié aux finances peuvent également contribuer à cette baisse. Une fois de plus, l’incidence de la chute du prix de l’essence est visible dans la diminution du montant moyen des transactions dans le secteur de l’essence et des dépanneurs.

En outre, pendant la pandémie, les Canadiens et Canadiennes ont investi dans leur résidence, ce qui s’est traduit par une augmentation des dépenses. Aujourd’hui, avec la levée des restrictions sanitaires, les événements en personne et le retour au bureau qui font sortir la population de son domicile, la baisse de 5 % du MMT pour la catégorie des articles de maison pourrait être une correction.  

Nombre de transactions : Comparaison entre juillet 2023 et juillet 2022

Type d’entreprise

Exemples

Variation du montant des transactions en pourcentage

VÊTEMENTS

Boutiques de vêtements

-7%

DIVERTISSEMENT

Parcs d’attractions, cinémas, terrains de golf, etc.

0%

ESSENCE ET DÉPANNEURS

Distributeurs de carburant automatisés et stations-service

1%

ÉPICERIE

Supermarchés, boulangeries, magasins de bonbons, etc.

5%

ARTICLES DE MAISON

Quincaillerie, meubles, bois d’œuvre, maçonnerie, etc.

3%

RESTAURATION

Bars, restaurants à service complet et restaurants à service rapide

1%

MAGASINS SPÉCIALISÉS

Antiquités, vélos, bijoux, articles de sport, etc.

4%

TOTAL

Catégories non énumérées

3%

 

Visite supplémentaire au magasin

Au lieu de faire des réserves et de profiter au maximum de chaque déplacement, comme nous l’avons vu pendant la pandémie, la population canadienne a augmenté la fréquence de ses visites à l’épicerie. Si la population modifie son comportement en achetant moins d’articles, elle compense peut-être aussi en se rendant plus souvent pour récupérer les articles manquants ou pour profiter des soldes dans plusieurs magasins.

Figurant également parmi les trois principaux secteurs dans lesquels la population canadienne a déclaré avoir dépensé le moins, c'est le secteur de l’habillement qui connaît la plus grande diminution du nombre de transactions d’une année à l’autre.

La question à 1 000 $

Si vous aviez 1 000 $ de moins, quelles dépenses réduiriez-vous (trois premières)?

Catégorie de dépenses

2023

2022

Voyages

44%

52%

Épicerie

12%

46%

Décorations et rénovations

37%

48%

Entretien et changement d’un véhicule

17%

35%

Vêtements

36%

37%

Articles spécialisés ou de loisir (bijoux ou articles de sport)

47%

23%

Sorties de divertissement

56%

31%

Restaurants

52%

28%

 

Sacrifice dans les dépenses liées aux catégories essentielles

L’année dernière, nous avons demandé à la population canadienne quelles seraient les dépenses qu’elle réduirait si elle avait 1 000 $ de moins à dépenser. En posant la même question cette année, nous voyons à quel point l’opinion a changé et quelles pourraient être les nouvelles priorités des gens.

En 2022, les voyages figuraient le plus fréquemment parmi les trois premières catégories de dépenses à réduire. Bien qu’il s’agisse toujours d’une catégorie populaire, il y a beaucoup moins de gens qui l’ont choisie cette année. De leur côté, d’autres catégories traditionnellement facultatives, comme les restaurants, les divertissements et les articles spécialisés, ont connu des augmentations significatives en tant que secteurs où les gens chercheraient à faire des sacrifices puisqu’ils ont moins de pouvoir d’achat.

Les essentiels tels que les produits d’épicerie, l’entretien d’un véhicule, ainsi que les décorations et rénovations ont tous connu une baisse. Il est compréhensible qu’une moins grande part de la population canadienne songe à réduire les dépenses dans les catégories essentielles. Pour ce qui est des dépenses d’épicerie, les gens ont déjà l’impression d’avoir suffisamment réduit leurs dépenses, et la marge de réduction des dépenses est limitée.

Si vous aviez 1 000 $ de plus, où le dépenseriez-vous (trois premières)?

Catégorie de dépenses

2023

2022

Vêtements

36%

37%

Sorties de divertissement

33%

31%

Épicerie

48%

46%

Décorations et rénovations

44%

48%

Restaurants

26%

28%

Articles spécialisés ou de loisir

22%

23%

Entretien et changement d’un véhicule

35%

35%

Voyages

56%

52%

 

De l’envol à remplir son réfrigérateur

Bien que nous ayons constaté des changements importants dans les catégories où les gens réduiraient leurs dépenses, les domaines où les gens dépenseraient sans compter sont restés relativement inchangés.

Une plus grande partie de la population a choisi les voyages parmi ses trois catégories les plus importantes. Les dépenses liées à l’épicerie ont également augmenté, les gens cherchant à compenser les mesures prises pour lutter contre l’inflation et l’augmentation du coût de la vie. Bien que les décorations et les rénovations restent parmi les trois catégories les plus importantes, elles ont connu la plus forte baisse d’une année à l’autre, soit une diminution de 4 %.

Une fois de plus, lorsqu’on a demandé aux gens comment ils modifieraient leurs dépenses, la grande majorité d’entre eux ont choisi de privilégier la quantité plutôt que la qualité. Pour le scénario avec 1 000 $ de moins, 79 % des personnes qui ont répondu ont dit qu’elles achèteraient moins d’articles. Pour le scénario avec 1 000 $ de plus, 62 % des personnes qui ont répondu ont dit qu’elles achèteraient plus d’articles.  

À propos de Moneris

Moneris est le plus important fournisseur de solutions de paiement unifié novatrices pour les transactions mobiles, en ligne et en magasin. Elle traite d’ailleurs plus d’une transaction sur trois à travers le pays. Moneris offre aux entreprises de toutes les tailles et de toutes les industries du matériel, des logiciels et des solutions qui les aident à transformer la façon dont elles évoluent et fonctionnent, qu’il s’agisse des paiements ou plus encore. 

Pour en savoir plus, veuillez consulter le site www.moneris.com et suivez @moneris.

À propos du groupe Angus Reid

Angus Reid est le nom le plus connu et le plus réputé au Canada en matière de données liées aux sondages d’opinion et aux études de marché. Le groupe Angus Reid offre une variété de services de recherche aux entreprises, aux marques, aux gouvernements, aux organisations à but non lucratif et bien d’autres. Son équipe fait le pont entre les technologies et les personnes pour obtenir des données importantes qui guident vos décisions.

Les données sont recueillies à l’aide d’une série d’outils utilisant les technologies les plus récentes. Le forum Angus Reid est constitué d’une communauté de personnes engagées résidant partout au pays qui répondent à des sondages sur des questions d’actualité importantes pour toute la population canadienne. 

Consultez Services de données pour en savoir plus. 

 

Catégories de l'article:

insights and trends data services

Share

Articles recommandés

RCC- Faits saillants de la période de septembre à novembre 2023

Alors que les détaillants se tournent vers 2024, la plupart d’entre eux ont enregistré des ventes stables ou en hausse d’une année à l’autre, favorisées par les dépenses estimées à 30 G$ des 1,5 million de Néo-Canadiens qui s’installent dans l’ensemble du pays